Paris – Quesmy

Et voilà, c’est parti !

And off we go…!

Au départ de la gare du Nord, parées de nos jerseys Booking.

Au départ de la gare du Nord, parées de nos jerseys Booking.

L’aventure a commencé. Nous avons pris le départ de notre périple à la gare du Nord. Et oui, s’est delà que partent les trains pour Amsterdam, alors pourquoi ne pas symboliquement prendre le départ de cet endroit comme pour faire un pied de nez aux voyageurs en partance pour la Hollande et enfourcher nos vélos depuis le 10ème arrondissement ?

Nous sommes parties à 8h45, le camion chargé de nos besaces, bien décidées à rejoindre la première étape du voyage : Quesmy. Nous sommes parties dimanche matin donc, par une matinée ensoleillée et sous d’excellences hospices : Dieu était avec nous ce matin là, sinon comment expliquer qu’une bonne soeur se trouvait sous cet abri-bus, près de la gare, prête à nous bénir de ses frêles doigts ?!

Pour nous accompagner nous avons pu compter sur Orion et Okto, deux amis et plus… du PCR, ainsi que sur Renaud, venu nous filmer. Le chemin que nous avons emprunté nous le connaissions déjà. Nous l’avions déjà fait deux semaines plus tôt en repérage pour savoir à quoi nous attendre. Mais s’entraîner par 20°C et sous les averses, et faire le même parcours sous le cagnard ça n’a rien à voir ! Bon d’accord les paysages étaient sensiblement les mêmes, à cela prêt que les champs de maïs mesurent maintenant 1 mètre de plus, mais le bitume, lui, colle beaucoup plus.

Our adventure begins. We started from Gare du Nord in Paris, where the trains to Amsterdam leave from. With an ironic look back at the travellers boarding the Thalys, we hopped onto our bikes and started rolling.

We left at 08:45 with our bags safely in the van and our minds set on getting through the first leg of our journey. Under the sunny Sunday skies, we even got blessings from a nun waiting at the bus stop.

Accompanying us that day, we had our 2 dear friends (ok, boyfriends for 2 lucky ladies) from the PCR, as well as Renaud who travelled in the van to film. We were already familiar with the route, which we had already ridden 2 weeks before to check out what was in store for us. However, training under torrential rain in 20°C was pretty different to riding through proper July heat! The landscapes were the same, but the corn in the fields was looking taller and the tarmac was sticking instead of slipping.

Les paysages du Nord

Les paysages du Nord

Suite à notre première crevaison (entre Compiègne et Noyon), la fatigue s’est faite sentir beaucoup plus vite. Les derniers kilomètres séparant Noyon de Quesmy nous ont semblé durer une éternité et n’ont pas été les plus agréables, sur cette départementale les motos n’hésitent pas à pousser les gaz et à nous dépasser à plus de 150 km/h, les voitures nous frôlent allègrement, et les camions jouent à qui mieux mieux en se dépassant.

Bref, nous étions soulagées d’arriver enfin et de découvrir le château de Quesmy qui devait nous accueillir et nous offrir un parfait logis : piscine, terrasse, cuisine, chambres de princesse… tout y était.  C’est donc avec fatigue et plaisir que nous avons sombré dans le sommeil après cette première et chaude journée ;).

We left the boys at Compiègne Train Station, and after repairing a first flat tire between Compiègne and Noyon, we started feeling the fatigue a little more. The last few kilometres between Noyon and Quesmy seemed neverending and were not amongst the most pleasant, with motorbikes speeding past at 150km/h, cars brushing us a little too close for comfort, and lorries playing « who will get the closest » while overtaking (or so it felt). 

In any case, we were happy and relieved to arrive at last in the lovely little Quesmy Chateau, offering the perfect shelter: swimming pool, terrace, a spacious kitchen and rooms fit for princesses. At least that’s how we saw it after 125km of sweaty pedaling! Tired and content, we dropped off to a peaceful sleep, ready for Day 2…

L'arrivée à Quesmy.

L’arrivée à Quesmy.

Un grand merci à Alex pour ses belles photos (noir et blanc).

Many thanks to Alex for his beautiful photos (black and white).

Publicités